Macaron à la noisette, crème fouettée vanille, framboises fraîches

Dessert  juste parfait après un repas copieux, c’est frais, léger et gustativement à tomber !

Je suis complètement fan de cette gourmandise qui, en  plus, ne présente aucune difficulté si on maîtrise la recette des macarons, pour ma part j’ai réalisé la recette de base de Christophe Felder en modifiant une petite chose, j’ai remplacé la poudre d’amande par de la poudre de noisette et c’est juste une merveille, si vous n’avez pas encore testé cette version, je vous conseille
vivement de le faire !

Pour le reste, il s’agit simplement d’une crème fouettée à la vanille ainsi que des framboises fraîches, rien de bien compliqué donc ^^

Macaron à la noisette, crème fouettée vanille, framboises fraîches

RECETTE DU MACARON À LA NOISETTE, CRÈME FOUETTÉE VANILLE, FRAMBOISES FRAÎCHES

INGRÉDIENTS (pour 6 à 8 macarons)  :

Pour les coques de macaron à la noisette :
– 200 g de poudre de noisette
– 200 g de sucre glace
– 50 ml d’eau
– 200 g de sucre semoule
– 2 fois 75 g de blancs d’œuf  (soit 150 g au total)

Pour la crème fouettée à la vanille :
– 250 ml de crème liquide entière très froide
– 2  à 3 cuillères à soupe de sucre glace
– Une gousse de vanille

– Framboises fraîches

 

Réalisez les coques de macaron :

Préchauffez votre four à 170°C (140°C pour moi, tout dépend de votre four mais 170°C ça me paraît énorme, à vous de juger!)

Versez la poudre de noisette et le sucre glace dans la cuve de votre mixer

Faites tourner environ 30 secondes afin d’affiner le « tant pour tant »

Tamisez-le ensuite dans un récipient à l’aide d’un tamis assez fin

Dans une casserole à fond épais, mélangez avec une spatule l’eau et le sucre semoule puis faites chauffer sur feux moyen

Plongez le thermomètre dans le sirop pour contrôler sa température, elle doit atteindre 118°C-119°C

Pendant ce temps, versez 75 g de blancs d’œufs dans le bol de votre batteur

Surveillez votre thermomètre, lorsqu’il indique 114°C (personnellement je m’y prends avant), faites tourner votre batteur à pleine vitesse

Dés que le thermomètre indique 118°C-119°C, retirez la casserole du feu, baissez la vitesse de votre batteur (vitesse moyenne), et verser petit à petit le sucre cuit sur les blancs montés, en prenant soin de le faire couler sur les bords de la cuve afin d’éviter toute projection de sucre

Quand vous avez versé tout le sirop, faites de nouveau tourner le batteur à haut régime une dizaine de minute afin de refroidir votre meringue

Pendant ce temps, versez les 75 g de blancs d’œufs restants sur le tant pour tant et mélangez à l’aide d’une spatule rigide, vous devez obtenir une sorte de pâte assez épaisse

Arrêtez votre batteur : la meringue doit être bien lisse, brillante et assez consistante, dite au « bec d’oiseau », car elle forme un léger bec au bout du fouet

Prélevez une petite quantité de meringue à l’aide d’une spatule en caoutchouc et incorporez -là à votre pâte précédemment réalisé, mélangez pour la détendre, puis ajoutez le restant de meringue, mélangez de nouveau, en prenant soin de bien grattez le fond de votre récipient

Vous devez obtenir un ensemble homogène, semi-liquide

En vous aidant d’une poche à douille munie d’une douille lisse, réalisez des boules de pâte de 8 cm de diamètre, légèrement aplaties, sur des plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé

Tapotez légèrement les plaques sur le plan de travail afin de lisser la surface des macarons

Enfournez et laissez cuire 12 à 15 minutes (10 minutes pour moi, bien surveiller !), en n’oubliant pas de tourner la plaque à mi-cuisson

Laisser refroidir les coques

 

Réalisez ensuite la crème fouettée vanille :

Fouettez la crème dans un récipient très froid, lorsqu’elle commence à être montée, ajoutez-lui le sucre glace et la gousse de vanille grattée

Cessez de battre lorsque la crème a une bonne tenue entre les branches de votre fouet

 

Montage :

Lorsque les coques de macaron sont bien froides, retournez-les et déposez des framboises fraîche sur le pourtour

Au cendre ajoutez la crème fouettée à l’aide d’une poche à douille

Recouvrez avec les coques restantes en appuyant légèrement

Placez au frais jusqu’au moment de servir

Opt In Image
Cette recette vous a plu ? Ne ratez pas les prochaines !

Abonnez-vous (gratuitement) à ma newsletter : grâce à elle vous serez informés de la publication des nouvelles recettes 
sur le blog.

Imprimer la recette Imprimer la recette

8 comments

Laisser un commentaire